JEAN-PAUL JÉRÔME, Peintre Plasticien

VARIATIONS 1985-2003

du 29 mars au 28 avril

 

  • slide
«JE VAIS VERS UNE PEINTURE OÙ LA MATIÈRE SEMBLE DISPARAÎTRE, DEVIENT LISSE COMME UN MIROIR. Mais tout le cheminement s’est fait par des recherches lentes, progressives. Ce que j’aime dans la peinture, c’est le parcours du peintre. Peut-être plus que le tableau encore. Parce que le tableau nous arrête, mais le parcours… on a toujours hâte d’ouvrir une porte nouvelle pour s’émerveiller, pour découvrir d’où on part et où on va aller. On se dirige toujours vers l’inconnu. La création, ça nous invite à l’imaginaire et l’imaginaire n’a pas de frontière. C’est infini. »   JEAN-PAUL JÉRÔME, 2003
 
“UNLIKE THE EXPRESSIONISTS, I PREFER A SURFACE THAT IS FLAT, MIRROR-SMOOTH. But all evolution requires gradual, unhurried increments. An artist’s overall evolution interests me far more than any single canvas. A particular work may be eye-catching but evolution proffers doorways to marvell's wonders. This evolution, this heading who knows where, links where from with where to. It’s a route or path to follow – a unifying theme. Creativity unlocks the imagination – it’s limitless, infinite”   JEAN-PAUL JÉRÔME, 2003